blog.gifBlog - Infos paysannes

 

Rubriques

FermerInfos Ecolos

FermerInfos Inter'Amap

FermerInfos alimentation

FermerInfos paysannes


Derniers billets

Derniers commentaires

Infos paysannes

LE G20 exclut à nouveau les pays pauvres et encourage le commerce. Paysans et paysannes exigent un  -  par Raymond

LA VIA CAMPESINA- COMMUNIQUÉ DE PRESSE 18 NOVEMBRE 2010 Le Sommet du G20(1) vient de se terminer à Seoul, en Corée, où on devait soi-disant discuter des solutions pour résoudre la crise financière mondiale. Prétendant être le forum pour la gouvernance économique mondiale, ces 20 pays prennent des décisions qui vont affecter l’ensemble de la planète alors que la majorité des pays, s’avérant être les plus pauvres, en est exclue

Des délégués des paysans et paysannes de différents pays, membres du mouvement paysan international La Via Campesina(2), étaient à Séoul pour faire connaître leur opposition à ce sommet illégitime et non démocratique ainsi qu’aux solutions fondées sur le marché soutenues par les pays riches. Un exemple évident de ces solutions de libre marché proposées par le G20 est le Programme mondial sur l’Agriculture et la Sécurité alimentaire (GAFSP en anglais), un nouveau programme sous les auspices de la Banque mondial qui « marchandifie » nos aliments, la terre et l’agriculture. La Via Campesina estime que le GAFSP, les solutions du G20 proposées en vue de résoudre la crise des prix alimentaires, va pousser les paysans à dépendre des technologies et des semences OGM et ils perdront leurs terres au profit de l’agrobusiness sous le prétexte d’augmenter les investissements fonciers.

La Via Campesina, un mouvement paysan international qui représente deux cents millions de paysans et de petits agriculteurs dans le monde, exige un arrêt de ces solutions de libre marché, de ce processus non démocratique et demande un changement du modèle économique.

“La crise a prouvé que le modèle néolibéral a échoué et pourtant les pays du G20 continuent à soutenir les solutions de toujours basées sur le libre marché. Nous exigeons un changement systémique et un nouveau modèle qui mette l’intérêt des peuples au premier plan et favorise la souveraineté alimentaire” déclare Henry Saragih, coordinateur international de La Via Campesina.

Le temps est venu pour mettre en place les alternatives proposées par les peuples et un nouveau modèle fondé sur des principes de justice sociale, économique et climatique.

Source : viacampesina.org 

Publié le 29/11/2010 - 09:26  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
09-2017 Octobre 2017 11-2017
L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Billets des amis
^ Haut ^