blog.gifBlog - Infos paysannes

 

Rubriques

FermerInfos Ecolos

FermerInfos Inter'Amap

FermerInfos alimentation

FermerInfos paysannes


Derniers billets

Derniers commentaires

Infos paysannes

Les espaces agricoles se sentent à l'étroit  -  par aracos

Le Messager  11/11/2010

 Face à l'urbanisation galopante, les espaces verts se réduisent. Quel avenir pour l'agriculture dans le bassin genevois ? Au travers du projet d'agglomération franco-valdo-genevois, des pistes de réflexion sont lancées.


Si nous ne poursuivons pas nos efforts, nous perdrons 5 000 hectares d'espaces agricoles et naturels en 20 ans. » Ce constat, c'est le député Étienne Blanc qui l'a fait lors du séminaire qui s'est tenu le 17 septembre à Archamps. Sur le périmètre franco-valdo-genevois, la surface des agglomérations et infrastructures a augmenté de 277 % en un siècle. Revers de l'attractivité économique de la région, les espaces verts et agricoles se retrouvent "coincés" par les activités humaines. L'enjeu est alors de préserver la biodiversité du territoire.
« Un tiers des espèces végétales ont disparu sur le canton de Genève en 50 ans », a indiqué Éric Ferraille de la Frapna. « Adopter des plans d'urbanisation coûte moins cher que de "réparer" des corridors biologiques.

Face à l'urbanisation galopante, les espaces verts se réduisent. Quel avenir pour l'agriculture dans le bassin genevois ? Au travers du projet d'agglomération franco-valdo-genevois, des pistes de réflexion sont lancées.


Si nous ne poursuivons pas nos efforts, nous perdrons 5 000 hectares d'espaces agricoles et naturels en 20 ans. » Ce constat, c'est le député Étienne Blanc qui l'a fait lors du séminaire qui s'est tenu le 17 septembre à Archamps. Sur le périmètre franco-valdo-genevois, la surface des agglomérations et infrastructures a augmenté de 277 % en un siècle. Revers de l'attractivité économique de la région, les espaces verts et agricoles se retrouvent "coincés" par les activités humaines. L'enjeu est alors de préserver la biodiversité du territoire.
« Un tiers des espèces végétales ont disparu sur le canton de Genève en 50 ans », a indiqué Éric Ferraille de la Frapna. « Adopter des plans d'urbanisation coûte moins cher que de "réparer" des corridors biologiques.
Des études sont donc en cours pour identifier et cartographier ces corridors empruntés par la faune.
L'autre enjeu est le maintien d'une activité agricole. Cette dernière est indispensable à l'équilibre de la région. En plus de faire vivre des hommes et des femmes, elle concourt au maintien de la biodiversité et à l'aspect des paysages. Mais cette activité est menacée par l'urbanisation galopante et parfois incontrôlée. « Aujourd'hui nous subissons les conséquences de l'étalement de l'habitat qui a eu cours par le passé » , relève l'élu à la Chambre d'Agriculture, Denis Maire. L'éleveur dénonce le "mitage" des habitations qui ne fait pas que consommer de l'espace : « Les zones agricoles proches de centres urbanisés sont soumises à des contraintes comme les distances à respecter pour les bâtiments d'élevage. » Pour rattraper « ce laxisme d'il y a 30 ans », la seule solution est de densifier l'habitat.
Contrainte dans son espace, l'agriculture du Genevois doit aussi trouver d'autres débouchés pour ses produits, notamment au niveau local. Le développement de circuits courts (du producteur au consommateur) est une piste à creuser. « Il faut que la collectivité se demande quelle agriculture elle veut », soutient Denis Maire. « Il faut engager ce mouvement, prendre une direction pour les 50 ans à venir. » Sous peine de voir le paysage changer de couleur : du vert au gris.

YVES GALLARD

http://www.lemessager.fr/Actualite/Genevois/2010/11/11/article_les_espaces_agricole s_se_sentent_a_l_etr.shtml
Publié le 19/11/2010 - 23:23  
Tous les billets  Prévisualiser  Imprimer l'article 


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
07-2017 Août 2017 09-2017
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Billets des amis
^ Haut ^