Amaps de Haute-Savoie

Les Amaps, qu'est-ce que c'est?

Les Amaps de Haute-Savoie

Annecy

Annemasse

St-Julien

Aravis

Thonon

Arve

Gex

Savoie

Connexion...
 
Liste des membres Membres : 137


Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 5
Calendrier
Recherche



news.gifNouvelles


Un viticulteur meurt d'une "maladie professionnelle" due aux pesticides - par Guillaume le 26/01/2011 - 17:13

Yannick Chénet avait témoigné dans le film "Severn" de Jean-Paul Jaud sur les dangers liés aux pesticides

 Pesticides et désherbants sont utilisésaussi dans le vignoble (Photo Archives    Isabelle Leparoux)

Pesticides et désherbants sont utilisés aussi dans le vignoble (Photo Archives Isabelle Leparoux)

Yannick Chénet, 45 ans, viticulteur à Saujon (Charente-Maritime) s'est éteint samedi soir des suites d'une leucémie reconnue comme maladie professionnelle par la Mutualité sociale agricole. Il avait notamment témoigné dans le film "Severn" de Jean-Paul Jaud sur le danger des pesticides. 

Dans ce long métrage, Yannick Chénet livrait un témoignage poignant sur sa maladie :  « Les produits qui m'ont empoisonné et ceux qu'on me donne pour me guérir sont fabriqués par une seule et unique firme. »


Les bienfaits de l'agriculture biologique sur la qualité des sols - par Raymond le 06/01/2011 - 12:22

Cultures biologiques
:© C. Magdelaine / notre-planete.info

La composition organique et minérale du sol est largement influencée par les pratiques humaines. En effet, au delà des risques de pollution des sols et de l’eau, l’usage intensif d’engrais, pesticides et autres produits chimiques a pour conséquence d’amoindrir fortement la présence de microorganismes dans le sol. C’est ce qui a été démontré par une équipe de chercheurs suisses au terme d’une étude comparative longue de vingt-et-un ans.

Le sol est un véritable écosystème, un milieu riche en matières organique et minérale. Les microorganismes du sol (bactéries, champignons, vers…) dégradent les constituants du sol, fournissent les nutriments dont les plantes ont besoin et en facilitent l’absorption.

Une équipe de chercheurs suisses a évalué l’impact de l’usage de pesticides sur la composition organique du sol. Ils ont effectué une série de cultures en alternant plusieurs types de plantations (pommes de terre, orge, blé d’hiver, betteraves et trèfle) sur des parcelles cultivées selon des méthodes traditionnelles et selon des pratiques biologiques interdisant tout traitement phytosanitaire. Pour laisser le temps aux microorganismes de se développer et au sol de se régénérer, l’expérience a été conduite sur plus de vingt ans.

Au terme de leur étude, ils ont examiné le contenu en matière organique du sol pour les deux types de cultures. Ils ont observé que la microfaune du sol était jusqu’à 25 % plus abondante et plus diversifiée dans les parcelles cultivées de manière biologique par rapport à celles ayant reçu des substances chimiques. L’usage intensif d’engrais, pesticides et autres produits chimiques a donc pour conséquence d’amoindrir fortement la présence de microorganismes dans le sol. Par effet d’entraînement, plus le sol sera pauvre en matière organique, plus les cultures auront besoin d’apports externes tels que des phosphates et des nitrates. Inversement, le développement de la microfaune permet un enrichissement du sol en nutriments et ainsi une meilleure fertilité.

Par ailleurs, les insectes, dont certains se nourrissant de divers parasites, étaient eux aussi plus nombreux sur les parcelles bio. Cette présence accrue d’insectes auxiliaires assure une meilleure protection des cultures et diminue l’intérêt d’utiliser des insecticides.

Selon les chercheurs, malgré une baisse de rendement de 20 %, l’agriculture biologique est économiquement rentable dans une gestion durable. En effet, la richesse du sol en microorganismes favorisée par des années de culture bio permet d’éviter les apports en fertilisants et les dépenses associées.

Référence

A. FLIESSBACH et al. (2006), "Soil organic matter and biological soil quality indicators after 21 years of organic and conventional farming", Agriculture, Ecosystems and Environment, n°118, pp.273-284

Rédacteur Mathieu Jahnich (D4E) http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1384_bienfaits_agriculture_biologique_sols.php

Création d'une amap de fromages de vache sur La Roche sur Foron - par Guillaume le 26/11/2010 - 14:07

Suite à la réunion d'information du jeudi 18 novembre organisée par les amap Les verts de Terre, les poulettes du Brevon et les Pampilles du Foron, la création d'une amap de fromages de vache est lancée.

Des volontaires sont recherchés pour faire vivre cette amap. Vous êtes intéressé? Entrez en contact avec nous via ce formulaire.

AmapFromLaRoche.jpg
Dauphiné libéré du 25/11/2010

Délibération dans le procès des éleveurs Hauts-Savoyards - par Guillaume le 13/10/2010 - 12:35

Suite au procès des éleveurs contre la vaccination obligatoire contre la FCO, le jugement est en délibéré jusqu'au 13 décembre.

Ci dessous l'article du Dauphiné Libéré et le reportage de France 3 Rhones-Alpes

Procès des trois agriculteurs : le jugement sera rendu le 13 décembre

Les trois agriculteurs poursuivis pour défaut de vaccination de leurs bêtes, en compagnie de leur avocat Me Thierry Billet. LeDL/Norbert FALCO

Ce lundi 11 octobre à 14 heures s’est ouvert au tribunal d’instance le procès des trois agriculteurs poursuivis pour avoir refusé de vacciner leurs vaches contre la fièvre catarrhale ovine (FCO).

Hubert Barri, président de l’Adabio 74, Paul Ducruet, porte-parole de la Confédération paysanne 74 et Raphaël Baltassat, membre du bureau de la Confédération ont souligné leur étonnement et la “drôle de coincidence” de voir trois éleveurs représentant la Confédération paysanne poursuivis.

Dès la fin de matinée, une centaine de personnes s’était réunie à l’extérieur du tribunal pour un repas tiré du sac organisé par le comité de soutien du collectif FCO.

Devant le juge, les trois hommes ont reconnu avoir eu connaissance de l’obligation de vaccination. Ces trois éleveurs sont les premiers à être convoqués en Haute-Savoie alors que depuis fin juillet 2010, le gouvernement a annoncé la levée de l’obligation.

Leur avocat Me Thierry Billet a soulevé à la barre les incohérences du dossier et mis en doute la légalité du fichier des services vétérinaires sur la base duquel les différents procès-verbaux ont été dressés.

Dans ses réquisitions , l’officier du ministère public s’est prononcé une condamnation de principe avec dispense de peine

Le Président Alain Lavanchy a mis en délibéré l’affaire. Le jugement sera rendu le 13 décembre prochain.

À leur sortie, les agriculteurs ont confirmé aux sympathisants leur conviction et le fait qu’ils avaient pu faire entendre leur point de vue aux magistrats, suscitant des applaudissements nourris.


 

Pôles d'excellence rurale en vallée de Thônes - par Guillaume le 06/10/2010 - 13:58

Le projet de la communauté de commune des vallées de Thônes a été labellisé pour le département de la Haute-Savoie au titre de la promotion 2010.

reblochon © sylvain poujois


La politique des pôles d’excellence rurale (PER) a permis depuis 2005 de faire émerger 379 projets d’investissement sur les territoires ruraux en France. Innovants, créateurs d’emploi, fédérateurs et s’inscrivant dans une logique de développement rural, les PER, sont des outils adaptés d’aménagement du territoire, encourageant les initiatives et la structuration de l’activité publique et privé dans de nombreux départements. S’inspirant de cette réussite et dans le cadre de la préparation des assises des territoires ruraux, une nouvelle génération de PER a été lancée en octobre 2009.

À l’issue de l’examen des 201 projets présentés sur le plan national, Michel MERCIER, ministre de l’espace rural et de l’aménagement du territoire, et Bruno LE MAIRE, ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche viennent de communiquer la liste des dossiers retenus. En ce qui concerne le département de Haute-Savoie, il s’agit de :

Pays de Thônes : une dynamique territoriale autour de l'agriculture
projet porté par la Communauté de communes des Vallées de Thônes

Ce projet d'un montant de près de 5,4 M€ bénéficiera de subventions d'État. Il devrait permettre de rétablir les conditions économiques de sauvegarde d’une agriculture dynamique et identitaire et au delà d’initier, à partir de l’agriculture et de ses produits, une démarche innovante de valorisation des ressources territoriales, en passant de stratégies de promotion purement sectorielles ou de filière - les fromages d’un côté et le tourisme de l’autre - à un projet global de développement économique et de marketing territorial, qui mobilise un grand nombre de partenaires publics ou privés.

Source: lettre des services de l'État en Haute-Savoie n°17 (septembre 2010)

 


La Confédération paysanne occupe les locaux de la Maison du Lait - par Guillaume le 05/10/2010 - 17:07

Depuis le mercredi 8 septembre à 15h00, la Confédération paysanne occupe les locaux de la Maison du Lait, siège de l'Interprofession laitière.

Imaginez-vous qu'au parlement ou dans votre conseil municipal seuls les élus de la majorité puissent siéger ? Non bien sûr!
Imaginez-vous que dans des négociations nationales sur les salaires par exemple, un seul syndicat soit invité autour de la table? Pas d'avantage. 

C'est pour ces mêmes raisons que nous voulons que la Confédération paysanne, en tant que syndicat représentatif, ait sa place au collège producteurs des inter professions, afin d’y défendre les intérêts des paysans.
Message de Jean Vuillet :
Après 3 semaines d'occupation de la Maison du lait à Paris par la Conf, la FNSEA n'a toujours rien laché sur notre demande d'entrée dans l'interprofession qui prélève par des Cotisations Volontaires Obligatoires! (38 millions d'euros/an chaque année directement sur la fiche de paye de tous les producteurs de lait!!)4 militants ont débuté une grève de la faim hier et nous cherchons 45 maires ruraux qui monteraient à Paris mardi 5 pour soutenir notre revendication auprès du ministre   AIDEZ-NOUS EN SIGNANT la cyberaction disponible ici : http://www.cyberacteurs.org/actions/presentation.php?id=162  
Jean VULLIET
tél:04 50 02 09 27
mobile: 06 86 12 05 43  

Plus d’infos sur le site de la confédération paysanne


Première nouvelle - par Guillaume le 06/12/2004 - 04:00

Le Nouveau site des Amaps de Haute-Savoie!

Faisons le vivre! smile


DébutPrécédent [ 1 2 3 ] SuivantFin
^ Haut ^